ASSOCIATION SERVICE JEUNESSE

loisirs éducatifs pour tous

 

 

 

 

Accueil

 

Projets d'Activités

Grands Jeux

Thèmes de centre

Projets de vie de séjours

Activités Manuelles

Chants

 

Espace JEUX

Espace "JE "

 

Boîte à outils pour Animateurs

Boîte à outils pour Directeurs

Boîte à outils pour vos projets

 

Pour vos ACM

Pour votre école

 

 

ESPACE "JE" N°2 POUR ACCUEIL COLLECTIFS DE MINEURS

Expression Corporelle et Théâtrale

    Activités D'expression corporelle pour centres de vacances et de loisirs, activités théâtrales pour centres de loisirs. Théâtre pour centre de loisirs, Activités d'expression pour ACM, Théâtre pour accueils collectifs de mineurs Choisissez votre type d'exercice puis votre exercice préféré que vous pouvez adapter à toutes les tranches d'âges. Pour les plus jeunes nous vous proposons une rubrique spéciale activités théâtrales pour les 4-6 ans ou théâtre pour les maternels. Les autres sont réalisables à partir de 8 ans.

Retour

Cliquez sur l'intitulé de votre choix pour obtenir le descriptif ou sur le thème pour atteindre la catégorie d'exercices voulue

Voix et Respiration

L'espace

Contact, écoute et confiance

Jeux dramatiques / Impro

  1. les sons du corps ;

  2. hum... j'ai mal ;

  3. les sons des mouvements ;

  4. respirer par "le ventre" ;

  5. je me dégonfle ;

  6. vole petit oiseau ;

  7. œuvre au plafond ;

  1. les rois du silence ;

  2. la terreur du lac gelé ;

  3. c'est par là, non là !

  4. clairière dans la forêt ;

  5. va et vient ;

  6. big bisou ;

  7. chapeaux alors !

  1. le souvenir à portée de main ;

  2. qui peut m'aider ?

  3. qui est où ?

  4. chercher l'erreur ;

  5. de chorale ;

  6. Miroir, mon bon miroir ;

  7. corps-chestre ;

  8. la critique ;

  9. dos à dos ;

  1. il était une fois un truc ;

  2. bonimenteur ;

  3. pousse-pousse ;

  4. un tissu d'histoires ;

  5. à placer absolument ;

  6. et qu'est-ce qu'il c'est passé ensuite ;

  7. le mentir vrai ;

  8. et deux minutes plus tard ;

  9. statues d'impro ;

  10. je vois ce que tu veux dire ;

  11. mais je te dis que c'est à gauche ;

  12. qu'est-ce que tu fais ?

Les états

Le travail Choral*

Massages et relaxation

Les autres espaces "JE"

  1. degré zéro ;

  2. neutr'animé ;

  3. Glue de boue ;

  4. états froissés ;

  5. diagonale d'émoi ;

  6. tableau musical ;

  7. on joue au Mir Lit Thon;

  1. mouvement de chœur ;

  2. chœur en marche ;

  3. chœur réactif ;

  4. texte en chœur ;

  1. lâcher prise ;

  2. comme sur un nuage ;

  3. avant d'entrer en scène ;

  4. décontracte l'entracte ;

  5. relax Max ;

  6. massage du visage ;

  7. éminences frontales ;

 

Espace jeu n°1

Espace Jeu N°2

Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

Imprimer un guide pour réaliser un espace "Je", en cliquant ici

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

1/G

titre :

Il était une fois un truc

Objectifs :

Décrire un ressenti intérieur - construction dramatique improvisée - rapport au public.

Déroulement :

Un des participants sur l'espace scénique fait face au reste du groupe spectateur. Il a les mains dans le dos et il tient un objet qu'il dissimule au public.

Il va se mettre ensuite à parler de cet objet en l'humanisant. Il raconte son histoire, son origine, ses périples, ses amis, ennemis éventuels, ses amours, ses parents....

Les participants tentent de deviner de quoi il peut s'agir. Après quelques temps il présente visuellement l'objet au public. Il le pose et le participant suivant, avec un nouvel objet, fait de même.

Variante :

Les objets sont tirés au sort juste avant d'entrer sur scène de sorte à renforcer le caractère "improvisation" de cet exercice.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

1/G

titre :

Bonimenteur

Objectifs :

Improvisation parlée

Déroulement :

Tous les participants sont sur l'espace scénique. L'un d'entre eux est l'acteur principal. Tous se trouvent sur le lieu d'une foire, type "foire du trône" et déambulent dans les allées.

Soudain on entend la voix forte et saisissante d'un bonimenteur. il s'adresse à la foule qui circule et donne tous les arguments pour les attirer chez lui. Il présente ses horreurs à découvrir : femme à barbe - singe à deux têtes -  boa constrictor à pattes de loup, cigales géantes - requins aux dents d'acier - chien à huit pattes - femme sans corps... 

Le bonimenteur doit s'investir d'un état d'exagération lui donnant la possibilité d'impliquer réellement les passants, de les amener à imaginer concrètement les créatures qu'il présente, voire et commencer à leur faire éprouver des émotions comme s'ils étaient devant elles. (Horreur, frisson, recul, dégoût...).

Variante :

Le bonimenteur est remplacé spontanément mais toujours de manière fluide par un passant. il devient passant à son tour. Le nouvel "homme" tente de d'aller plus loin dans le fantastique, l'horrible et l'imaginaire... et ainsi de suite.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

Texte

titre :

Pousse-pousse

Objectifs :

Repérer les changement d'état dans le corps entier - différencier les tension et relaxation dans le corps de l'autre

Déroulement :

Les participants sont répartis en binômes dans l'espace scénique. La moitié du groupe est debout, les yeux fermés et tient l'un de ses bras tendu, la main relevée, paume ouverte vers l'extérieur comme pour stopper quelqu'un.

Le binôme se place face à son partenaire et bras tendu, essaie de décontenancer l'autre en le poussant. Le premier doit résister de trois façons différentes.

  • En ne pensant à rien ;

  • En pensant à un merveilleux repas plein de délices, de ce qu'il aime ;

  • En pesant à un monstre effrayant et poilu.

On inverse ensuite les rôle.

Variante :

-

Conseils :

Le participant qui tente de déstabiliser son partenaire doit être relaxé. il a les pieds bien ancrés dans le sol et est stable. Le meneur peut l'indiquer verbalement en début d'exercice.

On constate alors des différences de pressions dans la résistance de l'autre en fonction de ce à quoi il pense...

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

1/G

titre :

Un tissu d'histoires

Objectifs :

Créer un personnage -  notion de contrainte a intégrer dans le jeu d'acteur.

Déroulement :

Les participants sont placés en tant que spectateurs. Un seul acteur est présent sur l'espace scénique. Il a pour consigne de développer, pour le public, une histoire de son choix. (début, péripéties et fin de l'histoire). Un morceau de tissu est sur la scène. L'acteur doit absolument l'utiliser pour s'en faire une coiffure et y adapter son personnage (démarche, maintien, ...). Puis le comédien improvisera face au groupe.

Pour l'acteur suivant le tissu peut devenir autre chose qu'une coiffure. une étole, un vêtement, une écharpe, une tente...

Variante :

C'est le personnage qui prend la suite qui choisi ce que peut-être pour lui le tissu.

Conseils :

 Il est important que cette improvisation soit faite par tous les participants, les uns après les autres pour recueillir une grandes diversité de propositions. Il est aussi important que chaque participant puisse aller au bout de son histoire, même si celle-ci est du domaine de l'imaginaire pur.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

1/G

titre :

A placer absolument

Objectifs :

Développer le sens de l'improvisation - travail sur le ludique - notion de contrainte à intégrer dans le jeu d'acteur.

Déroulement :

Le meneur propose une improvisation selon le cadre suivant : un acteur mime l'histoire de son choix, avec un personnage qu'il construit lui-même dans une situation qu'il imagine également.

Il doit cependant faire apparaitre dans son histoire les éléments que lui donne le meneur au fur et à mesure. Dans l'ordre. (Ex : un hippopotame, un bébé, un parapluie, un chewing-gum...)

Variante :

Ce sont les spectateurs qui définissent une liste d'élément à faire apparaitre dans l'histoire.

On peut constituer une liste d'éléments plus ou moins fixes : une fleur - un objet - un souvenir - un animal...

Conseils :

 Il est important que cette improvisation soit faite par tous les participants, les uns après les autres pour recueillir une grandes diversité de propositions. Il est aussi important que chaque participant puisse aller au bout de son histoire, même si celle-ci est du domaine de l'imaginaire pur.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

1/G

titre :

Et qu'est-ce qu'il c'est passé ensuite...

Objectifs :

Créer et faire vivre un personnage imaginaire - travailler sur le dialogue intérieur - improvisation parlée.

Déroulement :

Le meneur propose dans un premier temps, à un participant de prendre place sur une chaise dans l'espace scénique. Il est assis face à une autre chaise, vide... On imagine alors qu'un amis du personnage sur la scène est assis sur la chaise vide face à son confident. Le participant dialogue avec "l'invisible" qui lui confie un secret, raconte une aventure ou lui propose quelque chose de nouveau à faire...

Variante :

Après cette impro de 5 mn, un autre participant qui était dans le public jusque là vient prendre la place de l'ami invisible. Et se place sur la chaise tandis que l'autre quitte la sienne la laissant vide. LE nouvel acteur répond et argumente en fonction de la situation initiale qu'a donné le premier acteur. Cette réponse se fait aussi rapidement (maxi 5mn) que le premier passage pour aller à l'essentiel.

Conseils :

Cette improvisation doit rester condensé dans le temps. Cinq minutes maxi. Le but ici est d'aller à l'essentiel.

L'histoire choisi doit être théâtralement intéressante. Raconter les courses faites au supermarché ne serait pas le cas. Mais en revanche une aventure exceptionnelle ou même imaginaire, loufoque, hors du commun, là il s'agit de faire de théâtre. Mais attention à ne pas singer les situation.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

1/G

titre :

Le mentir vrai

Objectifs :

Créer et faire vivre un personnage imaginaire - travailler sur le dialogue intérieur - improvisation parlée. - Prise de conscience de la notion de "conscience de jeu" - complicité avec les spectateurs.

Déroulement :

Cette exercice se déroule en deux temps :

Le premiers temps : Le meneur fait sortir un ou  plusieurs participants de la salle de travail. Il garde le public avec lui et sous ses yeux il cache un objet simple du type mouchoir, étui à lunettes, briquet ou autre dans l'espace scénique. Il fait ensuite entrer un acteur qui doit chercher l'objet tout en interprétant un personnage de son choix (étudiant, enfant, aveugle, clochard, passant, touriste...).

Au bout de 5 mn, même si l'acteur n'a pas trouvé l'objet on lui demande de sortir.

 

Le second temps : Le meneur fait entrer de nouveau le participant et lui demande de refaire exactement le même chose que lors de son premier passage. Au moment où le participant commence son improvisation, le meneur lui indique cette fois-ci ou se trouve l'objet caché.  Le participant doit donc respecter la consigne de chercher l'objet, composer son personnage, refaire ce qui a été fait précédemment, mais dans la conscience parfaite de l'endroit où se trouve l'objet.

 

A l'issu de cet exercice on peut demander aux acteurs ce qui a été le plus difficile à jouer et les différences d'interprétation (ou difficulté) qu'ils ont pu noter.

Variante :

Si l'objet a été trouvé lors du premier passage, il est caché à un autre endroit, cela ne change rien.

Conseils :

L'important ici est de comprendre qu'au théâtre on fait semblant de découvrir les choses et la suite des événements alors qu'on les connait parfaitement. C'est cette technique qu'Antoine VITEZ traduisait par le "mentir vrai".

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

1/G

titre :

Et deux minutes plus tard !

Objectifs :

Sens de l'impro - la notion de "charge" - la spontanéité - Lâcher-prise dans le théâtre.

Déroulement :

Un participant est placé sur l'espace scénique, dos au public. Il se concentre, se "charge" pour intervenir intensément par la suite. Au signal du meneur qui l'aura coaché auparavant et préparé psychologiquement, il se retourne et commence son impro.

Il dispose de 2 minutes pour jouer une scène. Au bout de 1'30, le meneur lui indique qu'il reste 30'' afin que l'acteur ait le temps de conclure, de trouver une chute à son histoire.

Voici quelques thèmes pour effectuer ce type d'exercice. (La chasse dans les collines - à voix basse - retour en enfer - pigeon - la fille d'un soldat ne pleure jamais - grand frisson - crime parfait - la fille sur le pont - Kirikou la sorcière - mille et une pattes - le vent de la nuit - la vie est belle...). Ces thèmes sont adaptés à des enfants entre 8 et 12 ans.

Variante :

On peut réaliser cette exercice avec deux personnages ou des personnages qui passent pour augmenter les adaptations improvisées...

Conseils :

Le lâcher-prise et le fait de se laisser aller avec le plaisir d'improviser sans se poser de questions (si je fais cela, alors... que vont dire untel et unetelle... suis-je ridicule...). Ce n'est donc pas une perte de contrôle de ce que l'on fait bien au contraire. Il faut construire au fur et à mesure.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

G/G

titre :

Statues d'impro

Objectifs :

Travail de la sincérité - impro a partir d'une position donnée - ressenti physique - disponibilité - accepter les propositions de l'autre.

Déroulement :

Pour un nombre pairs de participants le meneur divise le groupe en deux parties égales. Les acteurs et les spectateurs. Les participants travaillent en binôme. L'un sera actif au début du travail "A" et l'autre passif "P".

A impose une pose à P. Exemple d'exercice : les statuts. Lorsque A pense avoir terminé sa sculpture il rejoins le public et sort de l'espace scénique.  Une fois que tous les A sont dans le public, les P s'activent en se mettant en action chacun leur tour. Ils partent naturellement de la pose dans laquelle il se trouvent et compose avec cela en improvisant. Quand le premier P a fini il quitte l'espace scénique et regagne le public puis un second P s'anime à son tour.

A la fin de l'exercice on change les rôles.

Variante :

Ce travail peut aussi se faire à deux en étant regardé par tout le groupe. L'impro, alors, aura une contrainte de temps : trois minutes.

Mais toujours chaque partenaire sera alternativement actif et passif.

Conseils :

Cet exercice doit absolument se faire à partir du ressenti physique, c'est seulement à cette condition que la sincérité du participant pourra s'exprimer et que le travail sera fait avec une émotion réelle.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

2/G

titre :

Je vois ce que tu veux dire

Objectifs :

Imagination - impro - accepter la proposition de l'autre et s'en servir.

Déroulement :

Deux acteurs , en binôme, sont sur l'espace scénique, les autres sont spectateurs.

Les deux acteurs se serrent la main comme pour se dire bonjour. B reste alors figé dans cette postion et A se dégage. Ce dernier considère la position de B avec un regard neuf et tente de trouver une posture qui s'harmonise, s'intrique et s'emboîte avec celle de s son partenaire. C'est alors au tour de B de se dégager, de considérer avec un point de vue autre la position de A et ainsi de partir de celle-ci pour proposer une nouvelle position. A partir de ce travail peut se mettre en place une histoire gestuelle...

Variante :

-

Conseils :

Insister auprès des participants pour ne pas tomber vers des postures symboliques ou qui parlent d'elles-mêmes (prières, penseur,...). Ils doivent rechercher quel pourrait être le manque fonctionnel de la position ; ainsi, l'histoire raconté sera réaliste et non un mime.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

2/G

titre :

Mais je te dis que c'est à gauche !

Objectifs :

Impro à partir d'une situation précise - développement du sens du dialogue - écoute - disponibilité

Déroulement :

Deux participants sont sur l'espace scénique. Les autres sont spectateurs.

Le meneur demande au binôme d'improviser sur le thème suivant : L'un est au volant d'une voiture, l'autre est passager. L'ambiance entre les deux protagonistes est tendues sans que l'on sache à quel propos. (se sont-ils disputés avant le trajet, à propos de l'itinéraire, sont-ils en train de vivre quelque chose de traumatisant ?). Le chauffeur grille alors un feu rouge et se fait arrêter quelques mètres plus loin. La dispute éclate alors que les policiers se dirigent vers la voiture lentement. L'impro s'arrête lorsque les policiers sont arrivés à la hauteur de la voiture. Le feu rouge n'est qu'un prétexte à la dispute et celle-ci doit vite dériver sur le vrai sujet qui oppose les deux personnages.

Variante :

On peut demander à 2 autres acteurs acteurs de jouer les gendarmes. Dans ce cas au moment ou le gendarme est proche du véhicule et qu'il prend la parole, les deux autres personnages font semblant que tout va bien entre eux pour ne pas perdre la face devant les policiers. Le changement de posture, d'émotions, de visage... doit être radical et très rapide.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

Texte

titre :

Qu'est-ce que tu fais ?

Objectifs :

Définir une action en termes concrets - écoute - disponibilité - acceptation de l'autre même s'il est dérangeant.

Déroulement :

Un participant est sur l'espace scénique face u public. Il commence à exécuter des actions diverses dans un lieu indéterminé. Un autre participant se lève et, venant sur scène, interroge constamment son partenaire pendant que celui-ci continue son improvisation.  Les question concernent évidemment ce qu'il est en train de faire. Elles rejoignent les préoccupations suivantes : Qui es-tu ? D'où viens-tu ? Que fais-tu ? Pourquoi le faire comme ceci et comme cela ? Dans quel intérêt(s) ? Penses-tu que se soit la meilleure des solutions ? Y'a pas d'autres moyens tu penses ? Tu aras fini dans combien de temps ? Qu'est-ce que tu vas faire après ? Y'aura autre chose ou c'est tout ?

Les question doivent servir à faire comprendre l'action et la faite avancer. Celui qui agit devra continuer à le faire de manière fluide et constante. Il doit juste intégrer cette voie questionnante comme une voix intérieure. Il répond à chaque question sans interrompre l'action.

Variante :

Texte

Conseils :

Celui qui improvise doit rester le maître de sa proposition initiale. Les question ne doivent porter que sur la manière dont il aurait dû faire les choses, la raison pour laquelle il les fait comme cela, etc... Cette règle doit être respectée, elle permet de poser le cadre des personnage au théâtre. Où ? Pourquoi ? Dans quelle intention ? Par quels moyens ?

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Jeu Dramatique

Qui ? :

Texte

titre :

Titre

Objectifs :

Définir une action en

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

 

 

Voir aussi  : Espace jeu n°1 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

Catégorie :

Entrainement physique

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

matériel :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Entrainement physique

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

matériel :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

Voir aussi  : Espace jeu n°1 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

G

titre :

Les rois du silence

Objectifs :

Travailler dans le silence - occuper l'espace - se concentrer.

Matériel :

Une chaise par joueur.

Déroulement :

Au signal du meneur les participants s'installent sur l'espace scénique munis d'une chaise en un demi-cercle parfait, avec la consigne stricte de respecter le silence.

Le meneur demande aux participants d'écouter le bruit des vagues. (Il peut avoir un instrument lui permettant de simuler ce bruit des vagues ou non).

Toujours en silence, le meneur demande aux participants de s'installer quelque part dans l'espace scénique dans le but à l'occuper de manière homogène sans respecter l'arc de cercle initial. De nouveau le meneur invite les participants à écouter les bruits apaisants de la mer.

Le meneur indique aux participants de se réunir en arc de cercle et de prendre la position exacte qu'ils avaient lors de la première phase de jeu.

Variante :

-

Conseils :

il est impératif de faire respecter la consigne de silence.

Les participants peuvent mimer ou exprimer leur apaisement mais toujours de manière silencieuse.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

G

titre :

La terreur du lac gelé

Objectifs :

Maîtrise de l'équilibre - occupation de l'espace - travail collectif

Déroulement :

Tous les participants sont répartis autour de l'espace scénique. Celui-ci est une immense patinoire ou lac gelé. le meneur demande à tous les participants de traverser cet espace gelé sans évidemment être munis de patins à glace aux chaussures antidérapantes.

l'espace doit être occupé de manière harmonieuse.

Le meneur indique que sous la glace repose un monstre vorace. Les participants doivent donc traverser sans aucun bruit et garder un équilibre qui doit apparaître précaire pour les spectateurs.

Variante :

-

Conseils :

Le silence est une des conditions à respecter impérativement pour mener à bien cet exercice.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

1/G

titre :

C'est par là, non là !

Objectifs :

Maitrise des déplacements - s'approprier un nouvel espace.

Déroulement :

Les participants prennent place en face de l'espace scénique et se préparent à intervenir à tour de rôle. L'un d'entre eux vient au centre de cet espace et doit se déplacer en décrivant quatre trajets bien distincts les uns des autres. Il doit utiliser au moins une fois toute la largeur du plateau scénique ainsi qu'une fois u moins toute la profondeur. Il travaille ainsi différentes façons de s'approprier l'espace.

Exemple de déplacements : d'un coin du plateau scénique au centre, en ligne droite, en ligne courbe, traversée du plateau en diagonale...

Les participants passent les uns à la suite des autres et doivent trouver des déplacements originaux chaque fois.

Variante :

Faire ce travail en acte II, soit lorsque les participants se sont appropriés l'espace, avec un bandeau sur les yeux. On repère alors le lieu en premier, le trajet, les distances à parcourir puis on se lance. Le tout doit aussi être fluide !!!

Conseils :

Le participant doit être certain de la direction. pas d'hésitation dans ses déplacements.

Los des déplacements courbes (et pas seulement) les déplacements doivent être toujours fluides.

Les spectateurs doivent être attentifs pour créer d'autres déplacements à partir de ceux observés et ne pas reproduire.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

G

titre :

Clairière dans la forêt

Objectifs :

Occupation de l'espace - appropriation - accepter les décision des autres.

Déroulement :

Tous les participants sont sur l'espace scénique. Ils sont des arbres qui, au signal du meneur, vont se planter dans la terre, bien répartis dans l'espace et couvrant le maximum de la surface de jeu.  La forêt doit être régulière et équilibrée, elle n'est pas plantée au hasard.

Dans un second temps un participant se déplace pour rompre cet équilibre alors, un second se déplace pour tenter de le rétablir et ainsi de suite. A chaque déplacement un "trou" va se faire et il s'agira de le boucher. As de clairière dans cette forêt !

Variante :

-

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

2/2

titre :

va et vient

Objectifs :

Décontraction - détente - prise de conscience de l'espace - contact deux à deux

Déroulement :

Les participants sont répartis sur l'espace scénique en binômes. Ils partent d'un point de l'espace et se dirigent vers un autre point en grandes enjambées et en disant à voix haute le nombre de pas effectués "Un, deux, trois..."

A "neuf" ils s'arrêtent c'est leur destination. Ils font ensuite demi-tour ensemble et font le chemin inverse en comptant les pas de un à huit. Puis il se retournent de nouveau et refont le chemin inverse de un à sept et ainsi de suite... Ils aboutissent alors à l'arrêt total.

Variante :

-

Conseils :

Les deux constituants du binôme doivent travailler ensemble, le plus en miroir possible et de mieux en mieux au fur et à mesure que l'exercice avance. Ils trouvent un rythme. L'allure étant déterminée et souple en même temps.

On peut effectuer cet exercice avec tous les binômes en même temps sur l'espace scénique.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

G

titre :

Big bisous

Objectifs :

Evolution de tout le groupe dans l'espace - confiance envers le groupe - contact dans l'espace.

Déroulement :

Les participants sont tous sur l'espace scénique en même temps et se tiennent par la main en cercle. Après un temps de concentration le meneur indique aux participants de se choisir un partenaire en face ou à côté de lui. Il va lui faire une bise, sans lâcher les mains. Après la première bise, il choisit un autre partenaire et ainsi de suite jusqu'à avoir embrassé le plus de monde possible.  

Tout les participants partent en même temps pour embrasser la personne de leur choix.

Variante :

-

Conseils :

Cet exercice doit rester ludique durant pout le déroulement. C'est une manière simple d'être en contact et d'appréhender l'espace. Les participants ne doivent ni se faire mal en évoluant, ni se heurter en s'embrassant.

Plus le groupe est nombreux, plus cet exercice est drôle plus il nécessite de la rigueur er le respect des règle de bienveillance les uns vis à vis des autres.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

Texte

titre :

Chapeau alors !

Matériel :

Un chaise et un chapeau par participant.

Objectifs :

Evolution de tout le groupe dans l'espace - écoute groupale - contact visuel dans l'espace.

Déroulement :

Tous les participants sont répartis sur l'espace scénique de manière harmonieuse et sont assis sur des chaises. Au signal du meneur, le silence se fait. Dans un premier temps chacun doit avancer sa chaise de un mètre devant lui. Dans un second temps ils posent leur chapeau sur la chaise d'un autre dans le silence absolu.

Les participants doivent être très attentifs, par le regard, car chacun doit choisir une chaise. Il ne faut pas que tout le monde choisisse la même chaise ce qui évite tout risque de collision. Par le silence et par le regard on doit se décider pour le choix de la chaise sur laquelle on ira poser son chapeau. S"'il y a un bruit on recommence jusqu'à que cela ne se produise plus.

Variante :

On peut compliquer en ajoutant sur l'espace scénique autre chose que des choses et des chapeaux.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'espace

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

Voir aussi  : Espace Jeu N°2 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

G ou demi G

titre :

les sons du corps

Objectifs :

Harmoniser le corps et la voix - travailler l'expression vocale et corporelle - se lâcher.

Déroulement :

Les participants se trouvent sur l'espace scénique, marchent à une allure ordinaire et écoutent le meneur. Ils tentent d'occuper l'espace de manière harmonieuse.

Le meneur indique qu'à chacun de ces signaux les joueurs vont devoir sauter des obstacles imaginaires  qu'il va leur indiquer (une haie, un chien, une flaque d'eau, la bordure du trottoir…)

A chaque obstacle, les participants devront faire correspondre une façon physique et vocale de sauter l'obstacle (une manière de sauter et un son différent pour chaque obstacle).

Dans un second temps, le meneur indique qu'à la fin du saut, les participants devront se laisser tomber au sol, car ils sont épuisés et devront ainsi faire correspondre un son à cet épuisement.

Les participants sont libres d'intensifier ou non leur fatigue mais ils doivent toujours faire correspondre la même force dans le corps et dans la voie.

Au signal du meneur tout le monde se relève et on reprend sans être fatigué.

Variante :

-

Conseils :

Pour aider les participants à faire correspondre le son à leur corps, le meneur peut les inviter à visualiser leur sons : imaginer que le son est émis par une certaine partie du corps.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

Texte

titre :

Hum... j'ai mal

Objectifs :

Travail de la voix - passage d'un état à un autre - liaison entre mots et sentiments - apprendre à gérer une émotion.

Déroulement :

le cri : tous les participants sont répartis de manière homogène sur l'espace scénique, ils ont les yeux fermés.

Le meneur après avoir frappé sur un tambourin, indique une partie du corps.

Ce signal, pour chaque participant, signifie qu'ils viennent d'être frappés à l'endroit mentionné par le meneur.

Chacun va réagir à sa façon : physiquement (se frotter, se tenir, regarder ou non la partie du corps, etc.) et vocalement (cri, hurlements, etc.) selon l'intensité du coup frappé sur le tambourin et selon la propre personnalité.

le râle : au nouveau signal du meneur, le mot « râle », tous les participants vont émettre plaintes et râle avec les mouvements du corps correspondant (se rouler au sol de douleur, etc.).

Le silence : au troisième signal du meneur, le mot « stop », les participants vont sentir la douleur s'estomper petits à petit, et passeront du râle aux murmures, puis au silence.

Variante :

Les participants peuvent se répondre et un dialogue peut alors se mettre en place.

Conseils :

Tous les participants doivent s'écouter entre eux, sons et mouvements doivent être au plus près les uns des autres.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

2/2 ou 2/G

titre :

les sons des mouvements

Objectifs :

Contact - travail de la voix - impact de la voix sur les actions des partenaires

Déroulement :

Des participants se trouvent sur l'espace scénique. l'un d'eux sera muet et va faire faire des mouvements à son partenaire. Le partenaire est lui-même aveugle (les yeux fermés) mais il va émettre des sons qui lui seront inspirés par ces mouvements.

Toutes les positions de son et de mouvements sont acceptées, les plus extraordinaires seront les bienvenues.

les participants échangent ensuite leur rôle.

Variante :

-

Conseils :

il est impératif que le manipulateur ne mette jamais son partenaire en difficulté.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

G

titre :

respirer par "le ventre"

Objectifs :

Prendre conscience de la respiration ventrale (diaphragme) - augmenter sa capacité respiratoire et en prendre conscience.

Déroulement :

Former un cercle sur l'espace scénique.

Les participants positionnent leurs mains largement ouvert autour de leurs cotes flottantes, là où se situe le diaphragme.

Au signal du meneur tout le monde prend une inspiration simple mais profonde en tentant de respirer uniquement "avec le ventre".

Dans un second temps, tout le monde expire en même temps en accompagnant ce mouvement d'un resserrement des mains sur le diaphragme. Le but étant d'expulser le maximum d'air.

En gardant les mains serrées, dans un troisième temps, on inspire le maximum d'air "par le ventre" (travail du diaphragme) puis on souffle de nouveaux.

Variante :

On peut souffler en émettant un son tel qu'un "A" sans forcer.

Conseils :

Si les participants éprouvent des difficultés à respirer « par le ventre » vous pouvez faire quelques exercices de respiration profonde, allongé sur le dos, les jambes repliées. La respiration diaphragmatique est naturel lorsque l'on dort.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

G

titre :

je me dégonfle

Objectifs :

Augmenter la capacité respiratoire de chacun.

Déroulement :

En cercle, le meneur invite tous les participants à prendre une large inspiration. Gonflé le ventre (travail du diaphragme) et les poumons.

Au signal du meneur tout le monde se met à expirer en expulsant l'air par la bouche comme si on voulait, avec une paille, faire des bulles d'air dans un verre d'eau. le but étant de tenir le plus longtemps possible en maintenant le même volume d'air expulsé (même quantité de bulles).

Le meneur compte chaque seconde écoulée pendant l'expire à voix haute.

Variante :

-

Conseils :

Cet exercice devra être reproduit régulièrement en début de séance, puis chacun tentera de battre son record.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

G

titre :

Vole petit oiseau

Objectifs :

Augmenter sa capacité respiratoire - évacuer le stress - légèreté et tranquillité.

Déroulement :

Les participants marchent sur l'espace scénique et ont pour consigne de l'occuper sans créer de déséquilibre. La marche est ordinaire, lente, à la manière d'un promeneur sans but. Le meneur leur demande, à un moment donné, de s'arrêter et de rester sur place puis de fermer les yeux. Il leur demande ensuite d'imaginer que se sont des oiseaux. Et pour cela ils vont lever les bras à la manière des ailes d'un oiseau, puis battre des ailes lentement. Chaque fois que les bras montent on inspire, et chaque fois qu'elles redescendent on expire. 

Variante :

On peut repartir toujours en battant des ailes sur un déplacement lent yeux ouvert ou fermés...

Conseils :

L'amplitude doit être important pour augmenter peu à peu le volume d'air inspiré.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

G

titre :

Œuvre au plafond

Objectifs :

Augmenter sa capacité respiratoire - Prendre conscience de l'importance de l'expulsion de l'air - relâchement musculaire - Détente - régénération.

Déroulement :

Les participants se déplacent dans l'espace scénique de sorte à l'occuper de manière harmonieuse, sans créer de déséquilibre. Au signal du meneur ils s'arrêtent sur place et prennent une longue inspiration. Puis chacun lève la tête et imagine qu'il peint au plafond d'une couleur de son choix tout le temps de l'expulsion de l'aire. Comme s'il jetait la peinture par la bouche. Une fois l'air expulsé, chacun à son rythme, reprend sa marche en attendant le prochain signal du meneur.

Variante :

Le même exercice peut se faire en laissant sortir un son, celui-ci variera en fonction du type d'instrument imaginé par les participants.  

Conseils :

Dans l'utilisation de la respiration comme moyen de détente et de prise de conscience c'est l'expulsion de l'air qui a le plus d'importance. A l'expulsions le corps se débarrasse des toxines et es tensions. Ce que l'on peut annoncer au groupe pour qu'il en soit encore plus conscient.

Un exercice comme celui-ci bien fait permet de libérer de ces tension et à un effet régénérateur. Il peut être utilisé aussi souvent que nécessaire. Tout commence toujours par une bonne expiration...

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Voix et Respiration

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

 

 

Voir aussi  : Espace Jeu N°2 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

4/G

titre :

le souvenir à portée de main

Objectifs :

Développer le sens tactile et la mémoire tactile - écoute de soi.

Matériel :

Des petits objets divers qui tiennent dans la main.

Déroulement :

Premier temps :

4 personnes sont sur l'espace scénique, en cercle, tourné vers le centre, et les mains dans le dos.

L'animateur dépose dans la main de chaque participant actif un objet inconnu. Chacun d'entre eux va devoir verbaliser les sensations que la manipulation provoque : c'est chaud, c'est rond, c'est plat, c'est lisse, c'est râpeux, etc. L'objectif n'est pas essentiellement de découvrir la nature de l'objet.

Puis c'est au tour de quatre autres personnes qui, avec des objets différents, vont faire le même exercice.

Deuxième temps :

les 4 premières personnes reviennent au centre de l'espace scénique et vont pratiquer la même recherche, mais cette fois-ci sans objet dans les mains. Les participants vont verbaliser leurs sensations mais en faisant en sorte que ce soit les mains qui se souviennent et non en intellectualisant le souvenir.

Variante :

On peut bander les yeux des participants, leur demander d'examiner une main de 4 autres personnes du public. Leur demander de décrire cette main rapidement. Ensuite on passe à un autre groupe, puis un autre. En fin d'exercice on revient au premier groupe, on change de mains, le but étant de retrouver la main que l'on avait examinée.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

2/G

titre :

Qui peut m'aider ?

Objectifs :

Développer sa capacité d'écoute de l'autre - Trouver une solution à un problème - Développer son sens du partage et de la générosité.

Déroulement :

Un participant mime une situation sur l'espace scénique. Il a un "problème" et il n'arrive pas à le résoudre. Après quelques temps il vient proche du public et explique verbalement la situation et sa difficulté puis il s'en retourne à une activité physique sur l'espace scénique.  Un participant vient spontanément à son aide et lui propose une solution pour l'aider à résoudre son problème. Le premier personnage mime alors la solution qui lui convient finalement parfaitement.

Variante :

-

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

G

titre :

Qui est où ?

Objectifs :

Ecoute de l'autre - Prise de conscience de la présence et de l'énergie de l'autre - Apprendre à donner son énergie à l'autre et à en recevoir en retour.

Déroulement :

Tous les acteurs sont au fond de l'espace scénique et l'un deux vient se placer au centre. Les yeux fermés il dit un texte à mi-voix (une chanson qu'il connaît par cœur par exemle).

Les autres participants, sans bruit et lentement se placent à un autre endroit de l'espace scénique. Où bon leur semble. Lorsque tout le monde est en place, le meneur demande au narrateur au centre de l'espace scénique de prendre un temps pour sentir les autres autour de lui. Celui-ci en gardant les yeux fermés désignera du doigt les endroits où il pense "sentir" une présence.

Pour terminer il ouvre les yeux et découvre les personnes autour de lui. Il peut justifier de ses réponses en fonction de de qu'il a senti, ressenti et entendu durant l'exercice et qui l'a conduit à désigner ces endroits plutôt que d'autres.

Variante :

-

Conseils :

Si les participants sont trop nombreux le meneur ne proposera qu'à certains d'entre eux de participer à l'exercice.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

2/2

titre :

Chercher l'erreur

Objectifs :

Ecouter - surprendre - Sens de l'observation

Déroulement :

Les acteurs sont sur l'espace scénique en binôme il se font face et sont assis sur une chaise. Chacun observe très attentivement son partenaire pendant une minute. Au signal du meneur il se trouent les dos avec la consigne de modifier 5 éléments, détails (col de chemise, lacet, boutons, coiffure, boucle d'oreille...) et reviennent ensuite en position initiale, face-à-face. Bien évidemment il faut identifier les modification. ils peuvent se les dire tout bas mutuellement.

Variante :

Changement de l'ordre de l'émotion (souriant, triste, en colère, nerveux, joyeux...). La transformation doit être réelle.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

G

titre :

De chorale

Objectifs :

Ecoute - S'imposer dans le groupe.

Déroulement :

Tous les acteurs sont sur l'espace scénique de sorte à occuper l'espace. Il marche à une cadence ordinaire et murmure un texte. (Texte de chanson, poésie répétée...). Quand l'un des acteurs s'arrête de parler et de marcher, tous le font. puis le meneur donne un signal afin qu'ils reprennent leur marche et leur texte. Après plusieurs arrêt le groupe va trouver son rythme et se remettre en marche seul sans l'aide du meneur.

Le but est de trouver un rythme commun et de le respecter au mieux.

Variante :

De l'extérieur on ne doit pas voir qui redonne le signal de départ.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

G/G

titre :

Miroir, mon bon miroir

Objectifs :

 Concentration - Coordination - Ecoute - Accepter les propositions de l'autre - imposer sa propre gestuelle.

Déroulement :

Constituer deux groupe égaux A et B et placer les participant sur l'espace scénique.  Les acteurs du groupe A seront les miroirs. Devant chacun d'entre eux vient se placer un acteur du groupe B. Après une temps de concentration d'une minute environ, ils choisissent de faire des gestes lents qui doivent être suivi en miroir par le groupe A. Demander aux participants de tenter de fixer leur regard ans le regard de l'autre. Puis les personne du groupe B tournent de miroir en miroir dans un ordre non défini pendant quelques minutes.

Variante :

Inverser les rôles.

Conseils :

Les miroirs seront dans l'acceptation total de ce qui leur est proposé. Leur temps d'adaptation devra être rapide puisqu'ils passent dune personne à une autre.

La musique douce peut accompagner ce temps de travail.

Valoriser toutes les partie du corps et pas seulement le haut de la ceinture. Le visage aussi peut-être sollicité...

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

3/3

titre :

Corps-chestre

Objectifs :

Mémoire - écoute et contact - accepter les propositions de l'autre - imagination et créativité - rythme - lâcher prise.

Déroulement :

Divisez les participant en sous groupes de trois personnes et placez-les sur l'espace scénique. L'un des participants, dans chaque groupe, est l'instrument : "I".

Les autres, musiciens, à tour de rôle vont appuyer sur 4 points du corps de "I" qui va réagir en émettant quatre sons différents.  A chaque point précis correspond un son qui sera précis et toujours le même naturellement.

Quand les huit points / sons sont trouvés, les musiciens vont pouvoir commencer à élaborer leur mélodie. Ils doivent trouver le bon rythme et l'enchaînement des sons de la manière la plus harmonieuse possible.

Tous les groupes auront environ quinze minutes pour composer leur morceau définitif. Puis ils se produiront en concert devant les autres.

Variante :

Un participant peut jouer les chef d'orchestre et diriger tous les groupes en même temps.

Conseils :

Mettre auparavant un travail sur le toucher en place. il ne faut pas que les joueurs soient gênés de toucher ou d'être touchés.

L'instrument, lui doit travailler sur le lâcher prise et être prêt à répondre aux sollicitations des instrumentistes.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

G

titre :

La critique

Objectifs :

Travail des différentes formes de communication - écoute - faire partager et imposer sa propre vision du monde.

Déroulement :

A propos d'une culture commune (séances de la dernière fois, un spectacle, un film, une histoire qui vient d'être contée...) chaque participant choisira :

  • un son, traduisant son ressenti à propos du thème ;

  • Un mot, ... ;

  • un geste, ... ;

Puis tous les participants évoluent sur l'espace scénique en marchant (occupation de l'espace) et tentent de mettre en place des rencontres, provoquées, dans un premier temps. Au cours de ces rencontres la communication se fera par les sons et / ou les gestes et / ou les mots et seulement par eux. Les personnages qui se croisent s'écoutent et se répondent ou non mettant ainsi en place un dialogue plus ou moins long.

Variante :

 -

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

2/2

titre :

Dos à dos

Objectifs :

Contact physique - énergie de l'autre - équilibre à deux.

Déroulement :

Constituer des binômes sur l'espace scénique de taille et de poids sensiblement identiques, puis se mettre dos à dos.

L'exercice consiste à s'asseoir et se relever plusieurs fois sans perdre l'équilibre et sans s'appuyer sur l'autre, le tout sans utiliser les mains. Le tout doit se faire lentement. Le plus lentement possible.

Attirer l'attention des participants avant de se baisser pour la première fois sur les points de contact des dos entre eux. Sentir la chaleur du corps de 'autre, l'énergie. 

Ce travail qui paraît simple de prime abord demande une grande concentration et une grande écoute du corps de l'autre.

Si les partenaires se calent sur le même rythme de respiration l'exercice s'en verra facilité. 

Variante :

En aucun cas, les partenaires ne doivent s'appuyer l'un contre l'autre, les dos doivent rester bien droits.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Contact, écoute et confiance

Qui ? :

texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

 

Voir aussi  : Espace Jeu N°2 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

1/G

titre :

Degré zéro

Objectifs :

Travailler la neutralité - se rendre compte de la projection du public sur les personnages - concentration.

Déroulement :

Le meneur demande à une personne de venir s'assoir sur une chaise, dans l'espace scénique face au reste du groupe, les spectateurs.

Celui-ci doit, face au groupe, tenter de rester le plus neutre possible. Aucune expression ne doit être perceptible sur son attitude et son visage.

Le meneur indique ensuite aux spectateurs que les personnage sur la scène est en train de se raconter une histoire intérieurement. Il demande de bien l'observer pour tenter de deviner de quel type d'histoire il peut bien s'agir. Qu'est-ce qu'il peut bien ressentir ?

Le tout se déroule dans le silence le plus total.

Après quelques minutes le meneur demande aux spectateurs de livrer leur(s) analyse(s). 

Variante :

-

Conseils :

On peut se rendre compte avec ce type d'exercice de la multiplicités des projections que peut faire le public sur une personnage en scène. Le principe de neutralité n'est donc peut-être qu'un principe et il n'est pas possible d'être neutre même si on pense l'être. C'est pourquoi, tout ce qu'on fait sur scène a de l'importance car cela est lu par le public.  Peter Brook appelle cela "l'espace vide au théâtre". Cette situation est aussi appelée :"degré zéro du théâtre". Un espace dans lequel un individu se tient, regardé par d'autres individus dans un autre espace.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

G/G

titre :

Neutr'animé

Objectifs :

Changer d'état - exprimer des émotions ou des sentiments forts face à un public - préparer l'impro.

Déroulement :

Le groupe est séparé en deux parties. L'une sur l'espace scénique l'autre spectateurs. Chaque participant est assis sur une chaise et réparti dans l'espace.

L'autre partie du groupe constitue les spectateurs. Au signal du meneur, les acteurs se mettent à rire. Ils sont morts de rire, très joyeux, quelque chose de fort qui n'arrive presque jamais... Puis au second signal et brutalement il redeviennent neutres, très neutres. 

Le meneur fait un nouveau signal et propose une nouvelle émotion (ou un sentiments profond) qui est tout de suite réalisée par les acteurs. Puis passage subit à la neutralité et ainsi de suite sans excéder 5 minutes maximum.

Variante :

-

Conseils :

Respecter bien le temps de 5 mn maxi car la charge de travail pour les acteurs est importante et doit être intense. Elle ne doit donc pas durer pour ne pas perdre en intensité, même si vous considérez que 5 mn c'est peu !

Le passage de l'émotion à neutre doit être rapide mais pour autant il ne doit pas perdre en fluidité.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

G ou 1/G

titre :

glue de boue

Objectifs :

Apprendre à passer d'un état à un autre - savoir contrôler et gérer ses émotions - prendre conscience de la puissance d'expression.

Déroulement :

Tous les participants occupent l'espace scénique et sont répartis de manière harmonieuse sur le terrain. Ils sont allongés sur le sol, face contre terre. Le meneur leur dit qu'ils sont, en fait, englué(e)s dans une boue épaisse. Il s'agit d'une terre chaude, humide et collante dont ils voudraient tous s'extirper, mais elle est tenace. Ils laissent venir les sensations et les émotions liées à cette situation. Au bout de 2 à 3 mn le meneur leur indique qu'une pluie lourde et chaude se met à tomber, elle dissout la boue, peu à peu elle pourrait les libérer, ils sentent que cela est possible, oui la boue et bien en train de fondre. Ils peuvent ainsi progressivement se relever. La pluie laisse ensuite place nette sous leur pied et un magnifique soleil plein de vie apparait. On entend à nouveau la nature qui s'exprime. Le plénitude et le soulagement se lit sur les postures, les expressions et les visages des participants. 

Variante :

On peut réaliser cet exercice un face au public et un par un.

Conseils :

 La manière dont le meneur dirige l'exercice en fait tout son essence. Il est nécessaire de bien décrire les étapes avec lenteur. Faire naître, de nouveau, l'espoir chez les participants qui entrevoient un changement radical de situation et dans lequel ils peuvent se projeter.

Lorsque les participants sont tous debout, le meneur doit faire en sorte que les gestes soient lents et amples, ouverts et accueillants et que chacun saisisse avec précision l'état dans lequel il est.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

G ou 1/G ou G/G

titre :

états froissés

Objectifs :

Apprendre à passer d'un état à un autre - Savoir contrôler et gérer ses émotions - prendre conscience de sa puissance d'expression - apprendre à travailler en lâchant prise.

Déroulement :

Le meneur a disposé sur tout l'espace scénique, de manière harmonieuse, des feuilles de papier. Sur ces feuilles sont inscrits différents états, des émotions ou des phrases courtes ou encore des propositions abstraites comme "Allons, allons, tout va s'arranger...". Les feuilles sont froissées de sorte à ce qu'on ne voit pas ce qui est écrit dessus en se promenant.

Les participants circulent alors dans l'espace scénique en restant disponible (marche lente, bras le long du corps, concentration - respiration). Au signal du meneur, les acteurs se saisissent de la feuilles de papier la plus proche d'eux, la défroisse, lisent ce qui est dessus, la re-froissent, la remettent au sol, font trois pas et expriment l'état indiqué. Cet état doit être représenté par une spontanéité naturelle et cela pendant une minute environ. Puis le meneur invite les participants à se rendre disponible de nouveau.

Variante :

Exemple d'états : Joie - peur - tristesse - colère - tendresse - amour, isolement, faim, folie, soif, exaltation, illumination, paresse, timidité, recherche, découverte...

Phrases courtes : Bonjour ça va ? - Qui a mangé mes biscottes ? - Mon Dieu ! un extraterrestre ! - Allons, allons ! tout va s'arranger, vous verrez... - J'ai un peu , ah non, beaucoup mal au dos ce matin... - Il fait si froid dehors - Je t'aime Rébecca - Vite ! vite ! je vais rater mon train - C'est la folie dans mes intestins - je tai attendu à la musculation - ...

Conseils :

Cet exercice doit être dynamique et ludique. Lorsque les participants ont découvert ce qui est inscrit sur le papier ils ne doivent rien laisser transparaître avant leur temps d'interprétation. La feuille doit être de nouveau mise ne boule pour ne pas qu'on puisse lire ce qui est indiqué dessus.

Si un participant tombe deux fois de suite ou non sur le même papier il donnera une variante dans ses interprétations.

Le meneur doit analyser le bon investissement corporel des participants. Gestes amples  ouverts, affirmés et visage expressif.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

1/1

titre :

diagonale d'émoi

Objectifs :

Authenticité - contrôler et gérer ses émotions - partager une émotion avec quelqu'un

Déroulement :

Deux participants se mettent face à face en utilisant une diagonale de l'espace scénique. L'un des participants avance vers l'autre très lentement. A mis chemin, celui qui avance, traduit par le regard, l'attitude, la posture, le geste une émotion qu'il transmet, de fait, à celui qui est immobile en position d'attente. Plus le personnage approche et plus l'émotion s'amplifie. Le personnage qui attend, manifeste par l'attitude ce qu'il ressent à l'approche de cette émotion et de son porteur... L'exercice se termine lorsqu'ils sont tout proches.

Variante :

Le meneur peut imposer une émotion ou un tirage au sort. La peur - la joie - l'impossibilité de dire - un retour en captivité - l'émerveillement - un secret à partager...

Conseils :

L'émotion doit être sincère et non fabriquée. Crédible.

Le travail de monté en puissance de l'émotion est le cœur de ce travail ici... Il doit être appliqué.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

G/G

titre :

Tableau musical

Objectifs :

Ecoute - imaginaire collectif - expression corporelle - spontanéité.

Déroulement :

Le meneur répartit les participants en deux sous groupes G1 et G2.

Chaque sous groupe occupe un espace bien précis de l'espace scénique et G1 tourne le dos à G2. Le meneur donne, tout bas, un thème de travail à G1 (ex : partie de pêche), Le groupe se retourne vers G2 et immédiatement sans concertation entre eux, les participants mettent en place un tableau muet. Dès que le tableau est achevé et donc figé, G2 commence à émettre des bruits, des sons, des mots que lui inspire le tableau. Au bout de deux ou trois minutes le tableau de G1 se défait lentement. Puis les deux groupes intervertissent les rôles.

Variante :

-

Conseils :

Les spectateurs de G2 ne connaissant pas le thème d'impro, il doit être très à l'écoute visuelle de G1. Il faut que les sons traduisent naturellement ce que tentent d'exprimer les acteurs de G1.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

2/G

titre :

On joue au Mir Lit Thon

Objectifs :

Interprétation - Attitudes de personnages.

Déroulement :

Le meneur distribue à chaque participant le dialogue suivant :

 

- Tu veux jouer au mirliton ?

- A quoi ?

- Au mirliton !

- Je ne connais pas ce jeu.

- Je t'apprends. Ecoute : "Mir Lit Thon" tu comprends ?

- Oui ! mirliton, voilà  !

- Quoi voilà !

- Ben ! J'ai répété mirliton.

- Faut pas répéter, faut pas répéter, il faut...

- Non, je ne joue plus, je n'y comprends rien à ton jeu et puis d'abord moi j'ai un travail à faire.

Téléchargez le dialogue ici

 

Le meneur demande aux participants de le lire plusieurs fois afin de le mémoriser.

Après quoi, deux acteurs viennent sur l'espace scénique. Ils reprennent ce petit dialogue et le joue sur plusieurs tons.

Variante :

Un ton par binôme, mais différent à chaque fois ;

Une attention, une attitudes, une forme à chaque fois différente ;

Une émotion à faire transparaître à chaque fois différente...

Conseils :

Si le texte n'est pas bien su, l'expression des différentes formes sera amputée. Prenez le temps nécessaire pour retenir ces quelques lignes.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Les états

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

 

Voir aussi  : Espace Jeu N°2 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

Catégorie :

L'improvisation

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

L'improvisation

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

 

Voir aussi  : Espace Jeu N°2 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

G

titre :

Lâcher prise

Objectifs :

Antistress - détente - vision positive - prise de conscience de 'effet des pensée positive sur le corps et le bien être.

Déroulement :

Les acteurs sont assis sur une chaise, sur l'espace scénique, les yeux fermés et le corps relâché. La tête est posée sur le devant du corps pour éviter toute tension au niveau des cervicales.

Le meneur propose au groupe de se répéter la phrase suivante :"Je vais bien, tout va bien..." Cette phrase doit être dite au fond de soi et apparaître comme une évidence.

Lorsque les participants sont détendus et sentent une certaine dynamique positive, ils laissent venir la pensée de quelque chose d'agréable. Même sans lien direct avec le théâtre. Les effets bénéfiques de ces pensées positives ont une influence sur le corps qui se détend petit à petit. On peut alors terminer cette exercice par quelques respirations amples et profondes. 

Variante :

-

Conseils :

Comme tout exercice de relaxation proposé à un groupe le protocole doit être court (ne pas excéder 15 mn).

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

G

titre :

Comme sur une nuage

Objectifs :

Détente - confiance - conscience du schéma corporel - bien-être général.

Déroulement :

Les participants sont allongés sur des couverture ou des petits sous-matelas de camping en mousse pour éviter toute sensation de froid.

Le meneur leur demande de se détendre et de prendre conscience des points de contact de leur corps avec le sol (matelas). Il attire ensuite l'attention des acteurs sur leur bras, par exemple. Pour cela il peut leur demander d'imaginer qu'ils sont de plus en plus lourds et qu'ils s'enfoncent dans le sol. "Mes bras sont lourds, très lourds, ils s'enfoncent agréablement dans le sol, comme si j'étais allongé(e) sur une nuage".  On peut aussi demander aux participants d'imaginer chaque partie du bras : les doigts - les mains - les avant bras - les bras et les épaule... Bras pas Bras puis d'autres partie du corps comme la nuque - le coup - les épaules - la tête -les yeux - le nez - la bouche - la poitrine - le dos - l'abdomen - les fesses - le sexe - la hanche D puis G, les orteils, les pieds, les tibias et mollet - les cuisses et arrières cuisses, les hanches... On passe en revue tout le corps pour se détendre de manière agréable.

Variante :

Afin d'aider au mieux les participants, on peut aussi caller cet exercice sur la respiration. On inspire et se disant que l'on se sent bien et que tout va bien, puis on expire en imaginant diriger son souffle vers, par exemple, la main droite... Comme si le souffle pouvait entourer d'un nuage bleu apaisant la partie du corps voulue. Peu à peu les participants ne sentent plus les membres enlacés pas ce nuage... On peut aussi terminer par une sensation de fraîcheur agréable sur le front qui envahit le corps.

Conseils :

Faire en sorte que durant cet exercice les participants ne soient pas dérangés et/ou perturbés par des bruits extérieurs, des personnes qui pourraient faire irruption dans la salle ou autre... A la fin de l'exercice on peut demander aux participants de bouger leur corps, partie, par partie lentement pour revenir à un niveau de vigilance ordinaire.

On peut y adjoindre une musique douce sur laquelle l'attention se focalise et qui permet de réguler l'espace sonore autour des participants.

Cette relaxation peut durer 20mn.

Cet exercice peut aussi servir de sieste et de dynamisant pour la suite il n'est donc pas recommandé de le faire le soir moins de deux trois heures avant le coucher.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

G

titre :

Avant d'entrer en scène

Objectifs :

motiver - concentrer - relaxer - mobilisation mentale.

Déroulement :

Les participants sont allongés sur des couverture ou des petits sous-matelas de camping en mousse pour éviter toute sensation de froid.

On demande au participant de respirer calmement et profondément. On peut les aider en faisant des exercices de respiration.

Une fois qu'ils sont apaisés et relaxés (10 grandes inspirations et expirations suffisent en général),  le meneur peut lire, sereinement le texte suivant :

"Reprenons le travail que nous avons entamé ensemble pour construire ce spectacle. Remémoré vous les moments agréables que vous avez passés. Quel serait votre meilleur souvenir des exercices ou des répétitions qui vous viendrait à l'esprit maintenant" - laissez un petit silence- " rappelez -vous les temps un peu plus longs que nous avons passés à mettre en place un effet scénique, quelque chose sur lequel nous avons travaillé un peu plus longtemps. Quelque chose que nous avons recommencé plusieurs fois" - Laissez un temps - "souvenez-vous de quelque chose dans le spectacle que vous n'aviez pas tout de suite compris et que vous avez mieux appréhendé par la suite." - laissez un petit temps. "imaginez maintenant tous les moments, où, lors du spectacle, vous échangez un petit regard complice avec l'un ou l'autre d'entre nous... un de ces petits trucs qui n'appartiennent qu'à vous et que le public ne voit pas. Et ressentez le bien que cela vous procure." - Laissez un temps - "Pensez à tous les moments que vous aimez lorsque vous êtes sur la scène et tentez de ressentir le bien que cela vous procure et comparez le avec cette phrase : pourquoi je fais du théâtre ? " - laissez un temps - "Toutes ces sensations, vous allez pouvoir les retrouver ce soir, les partager ensemble et le public cherchera à ressentir les mêmes choses que vous. Plus vous prendrez de plaisir, plus il le fera aussi. Vous allez simplement peu à peu irradier le public avec votre bonheur de jouer. Imaginez la fin du spectacle lorsque le public sera debout, vous applaudira et lorsque chacun retournera auprès de ses proches ou de ses amis qui vont le féliciter... "

Le meneur ramène ensuite le groupe à un état de vigilance ordinaire et on peut commencer un petit échauffement corporel et vocal pour entrer en scène.

Variante :

-

Conseils :

On proposera cet exercice avant une représentation.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

2/2

titre :

Décontracte l'entracte

Objectifs :

Contact - accepter d'être touché(e) par l'autre - décontraction musculaire - rapport ludique à l'autre.

Déroulement :

Constituez des binômes. L'un des deux est allongé sur le sol. (sur des couverture ou des petits sous-matelas de camping en mousse pour éviter toute sensation de froid), c'est le receveur. Il a le dos en contact avec le sol, le bassin également pas trop décollé du sol.

L'autre est le donneur. Il est debout au pieds de son binôme et se baisse pour lui tenir les chevilles sans trop de pression.

Le donneur fait ensuite vibre les jambes de son partenaire par un mouvement tremblé régulier et sans à-coups. Le donneur doit se rendre compte de la détente qui s'installe chez le receveur par le suivi des "ondes" qu'il provoque. Celles-c-ci partent des chevilles jusqu'aux bassin. Le receveur a les yeux fermés et ses bras sont aussi en tension.

 

Variante :

-

Conseils :

Le donneur doit se mettre dans une position qui ne lui donne pas mal au dos. Il peut plier les jambes, voire s'asseoir, mais il faut que ses mouvements soient aussi libres et de même intensité dans les eux mains. C'est pourquoi on évitera toutes les positions qui engendreraient un déséquilibre.

Ne pas dépasser le 5 mn. Cet exercice à pour vocation de provoquer une détente des jambes qui se communique au corps puis au mental...

Cet exercice peut-être fait à l'entracte lors des représentations.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

2/2

titre :

Relax max

Objectifs :

Relaxer - dynamiser - accepter le contact avec l'autre - lâcher prise - détendre.

Déroulement :

Constituer des binômes - L'un d'entre eux est assis sur une chaise dans la position suivante : les pieds au sol, les mains posées sur les cuisses, le dos droit. Cette position porte le nom de "Pharaon". L'autre est derrière la chaise. Après un temps consacré à quelques respirations longues et profondes (3 ou 4 suffisent pour cet exercice), ceux qui se trouvent derrière la chaise posent les mains sur la tête de leur partenaire. Ceux-ci ferment les yeux dans l'intention de profiter au maximum de ce temps et de ce bien-être.

A ce moment les donneurs utilisent le bout de leurs doigts pour tapoter doucement le haut du crâne de leur partenaire.

Variante :

On peut aussi faire glisser les le bout des doigt, légèrement autour des yeux, de la bouche, sur le front... comme si l'on maquillait quelqu'un. On évitera alors de toucher les cils et on passe sur les sourcils uniquement après avoir touché le front et de manière nette et franche pour éviter les réactions de protection pour lesquels sont prévus ces systèmes pileux.

Conseils :

Ne pas dépasser les 5 minutes pour ne pas crisper le receveur. Cet exercice est relaxant puis dynamisant, il ne doit pas être pratiqué moins de 1H30 avant le couché, notamment avec les enfants.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

2/2

titre :

Massage du visage

Objectifs :

Contact - acceptation du toucher de l'autre - rapport ludique à l'autre - détente - confiance.

Déroulement :

Divisez le groupe en deux, les receveurs et les donneurs.

Les receveurs sont assis sur une chaise et prennent conscience de leurs points d'appui par quelques respirations profondes et lentes dirigées vers ceux-ci. (Bas du dos, dossier, fesses, mains, cuisses, pieds, sol).

Avant de toucher leur partenaire, les donneurs prennent soin de se chauffer les doigts et les mains en les frottant l'une contre l'autre. Ils saisissent ensuite le pavillon puis les lobes d'oreilles de leur partenaire et les massent doucement entre le pouce et l'index. Les mouvements doivent de faire du haut vers le bas, doucement et lentement avec une pression toute légère.

Après trois minutes, ils libèrent les oreilles et attendent une minute le temps que les receveurs puissent apprécier ce moment. Ensuite les receveur placent la tête en arrière, tandis que les donneurs tapotent de leurs doigts légers toutes les parties du visage de manière tout à fait aléatoire. Le receveur doit être entièrement détendu. La vitesse d'exécution des mouvements est à adapter en fonction des réactions du receveur qui ne doit jamais se crisper.

 

MASSAGE ENERGIQUE CHINOIS

Image : http://geta.pagesperso-orange.fr/massage_energetique_general.htm

 

Variante :

Changer les rôles.

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

G

titre :

Eminences frontales

Objectifs :

Automassage des éminences frontales - Décontraction - Antistress

Déroulement :

Tous les participants sont assis sur des chaises ou au sol, le dos bien droit dans ce dernier cas. Il sont répartis sur l'espace scénique.

Chaque participant, les yeux fermés, se pose le bout des doigts sur les éminences frontales (au-dessus des yeux).

On effectue ainsi un massage léger et doux de quelques minutes.

 

image : http://rootsrenewal.com/2012/05/09/5-easy-ways-to-decrease-anxiety/

 

Variante :

En 2 groupes, donneurs et receveurs, les éminences peuvent être massées par un partenaire.

Conseils :

Durée de l'exercice environ 2 minutes.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Massages et relaxation

Qui ? :

Texte

titre :

Texte

Objectifs :

Texte

Déroulement :

Texte

Variante :

Texte

Conseils :

Texte

Haut

Version imprimable non disponible

 

Voir aussi  : Espace Jeu N°2 et Espace jeux N°3 "Spécial 4-6 ans"

 

*Le travail de chorale propose une approche collective au jeu de comédien, chaque élément du groupe étant unique et au service d'un ensemble. Une grande importance est donnée au travail corporel, vocale, à l'écoute et au rythme. Ces quatre exercices présentent une progression et peuvent être pratiqués dans l'ordre proposé ci-dessus.

 

Catégorie :

Travail de choral

Qui ? :

G

titre :

mouvement de coeur

Objectifs :

Effectuer des actions et des sons en groupe simultanément.

Déroulement :

les participants se déplacent dans tout l'espace scénique en marchant de façon neutre.

Le meneur établit des consignes de rythme et de son que tous doivent exécuter à l'unisson.

Par exemple : marcher sur trois temps, taper dans les mains sur le quatrième temps, marcher sur deux temps, tourner et dire « ah ! ». Tourner, faire un pas sur le côté en disant « oh ! ». Marcher sur trois temps, toucher le sol, s'arrêté en disant « stop ! ».

Enchaîner et continuer jusqu'à parvenir à réaliser l'enchaînement sans l'intervention du meneur.

Variante :

-

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Travail de choral

Qui ? :

G

titre :

choeur en marche

Objectifs :

Effectuer un déplacement collectif vocalisé, parfaitement en rythme, sans signal.

Déroulement :

Les participants sont en ligne, dos au mur. Il regarde devant eux avec une expression neutre. L'objectif est de démarrer ensemble, comme un bloc, sur une certaine distance, sans l'aide d'un quelconque signal. Dès qu'une personne amorce le premier pas, très lentement, tout le groupe démarre sur le même rythme avec une longueur de pas équivalente. Un observateur extérieur doit avoir une impression de déplacement simultané, comme une seule personne.

Quand le groupe arrive en ligne à la distance prévue, l'arrêt collectif est net. C'est par une grande écoute et un état de concentration avancé que l'on parvient à réaliser cet exercice. Sur une phrase dynamique ou un slogan, par exemple : « manger des fruits : oui, oui, oui ! », tous les participants démarrent ensembles, sur un rythme plus rapide. Il faudra se caler sur le rythme de la personne se trouvant en milieu de ligne, sans jamais la regarder, le regard étant vers le lointain. Le démarrage, la marche et l'arrêt, sans signal, se font à l'écoute. Le groupe, une fois arrêté en ligne sur le devant de la scène, scande à l'unisson une phrase : « manger des fruits : oui, oui, oui ! » :

Recommencer jusqu'à une synchronisation complète, en ajoutant éventuellement un geste commun (par exemple, lever le bras sur les oui).

Variante :

-

Conseils :

Ne prévoyez pas cet exercice après une dure journée de labeur. La concentration est telle que les participants ne doivent pas être épuisés par leur journée pour le réussir.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Travail de choral

Qui ? :

G

titre :

chœur réactif

Objectifs :

A partir d'un monologue, le chœur réagit en fonction du sens de certains mots.

Déroulement :

Matériel : papier, crayon, extraits de textes.

Ce travail permet de faire vivre un texte à travers les réactions d'un ensemble choral. Établir des groupes de travail de quatre à six personnes.

Sur un texte ou un extrait de texte ne dépassant pas une vingtaine de lignes, chaque groupe travail en commun :

  • après une première lecture, on repère certains mots qui semblent importants ou empreints d'une ambiance particulière. Tous les mots sont susceptibles d'être choisis.

  • on cherche des rythmes dans le texte : passage rapide, lent, silence, mot ou groupe de mots mis en valeur.

Il s'agit ensuite d'imaginer les réactions du chœur à certains passages :

  • réactions physiques (expressions du visage, du corps),

  • réactions sonores (onomatopées, sont diverses, bruitages, répétitions d'un mot, d'une phrase),

  • rythme, ton de voix,

  • placements physiques dans l'espace.

Une personne va être chef de chœur ou coryphée. Elle lit le texte à la lumière du travail effectué (ton de la voix, rythme, placement par rapport au chœur), tandis que le chœur propose ses réactions comme une réponse ou un écho.

Variante :

-

Conseils :

Il ne s'agit pas pour le chœur d'illustrer le texte, mais d'en donner une lecture différente, en choisissant une ou des ambiances et en provoquant des surprises.

Ce travail peut être repris en choisissant d'autres mots-clés, avec le but de faire découvrir le texte sous un autre angle.

Haut

Version imprimable non disponible

 

Catégorie :

Travail de choral

Qui ? :

G

titre :

texte en choeur

Objectifs :

A partir d'un texte théâtral ou non, élaborer un dialogue entre le chœur et le coryphée

Déroulement :

Matériel : papier, crayon, extraits de textes.

Un coryphée se trouve face au chœur qui est partenaire de jeu. Le texte peut être théâtral ou non. après une première lecture, les participants définissent les passages lus par le coryphée et ceux lus par le chœur. il s'agit d'un dialogue, le choix est relativement simple. S'il s'agit d'un texte non théâtral (vers, prose), il faudra donner l'impression d'un dialogue entre le coryphée le chœur.

Les participants ont élaboré le même travail de préparation que dans l'exercice précédent (repérage des mots clés, rythmes, silences). Un parti est pris sur les ambiances et les émotions ainsi qu'une recherche sur l'expression corporelle.

On définit ensuite les placements respectifs du coryphée et du chœur, la place de chacun et la forme du chœur : face-à-face, ou bien tous face au public, chœur en ligne, en grappe, en arc de cercle. y a-t-il des déplacements ?

Pour affiner l'ensemble, les choix peuvent être faits sur le style de lecture : parlée, chantée, rythmée.

Enfin, on donnera une couleur dramatique : manifestation, théâtre grec, guerre, cérémonie…

Les différents groupes présentent leur travail.

Variante :

-

Conseils :

-

Haut

Version imprimable non disponible

 

 

 

22/12/2013

 

Nos liens :

 

Développement durable...

 

Se former au BAFA et BAFD

 

Chants

 

Les différents publics

 

Jeux et activités diverses

 

Colos

 

des Histoires, de l'histoire

 

Logiciels et sites utiles pour vos ACM

 

Fournitures éducatives...

 

Dernière mise à jour : 22/12/2013.

Association Service Jeunesse Tél. : 06 222 78 666 - Fax : 09 57 80 45 73   Contact : contact@servicejeunesse.asso.fr 

Association loi 1901 agréée Jeunesse Education Populaire

Webmaster et responsable de la publication  : Renaud HOCHART